Après investigation, Palpatine serait bel et bien le Sénat

Marrant ou pas marrant ?

Suite à l’arrestation de Palpatine par Maître Windu et ses acolytes Jedi au cabinet même du Chancelier, le maître à la lame violette avait déclaré au Seigneur Sith démasqué que le Sénat déciderait de son sort. Lequel avait immédiatement rétorqué : « c’est moi le Sénat ». Et Windu de rétorquer : « pas encore ». Et Palpatine de rajouter : « l’heure est à la trahison alors », avant un cri aussi glaçant qu’incompréhensible. Et les acolytes de mourir aussi bêtement qu’immédiatement sous la lame de Palpatine, bref !

Alors que se sont ensuivis l’avènement et les sombres années de l’Empire, la supercherie qui avait si bien marché n’en serait finalement pas une. Les espions bothans sont formels :

« Suite à nos investigations, il semblerait que le Sénat impérial ne soit plus vraiment une réalité concrète. On imagine d’ailleurs mal comment la construction de deux Etoiles de la Mort, plus une base Starkiller à titre posthume aurait pu se voir ratifiée. Non, dans l’état actuel des choses, nos enquêtes nous ont conduits à conclure que, faute de mieux, le Sénat, c’est Palpatine, y’a pas à tortiller. »

Les informateurs bothans, connus pour leur neutralité et leur expertise en terme d’investigations en tout genre émettent ainsi un avis sans appel, remettant sérieusement en cause les allégations du Jedi.

Du côté de l’Armée Clone, les soldats de choc de l’Empereur soutiennent, sans grande surprise, leur maître et souverain:

« Comprenez que, lorsque Maître Yoda a saccagé l’enceinte du Sénat, il fallait y voir une image : Dans un sens, c’est la personne de notre bien aimé Empereur lui-même que cette misérable petite créature verte a agressée.
De toute façon, vu ce qu’il en reste, mieux vaut que notre bien aimé Empereur lui-même en assure la fonction, non ? »

De son côté, le principal intéressé n’a tenu à s’exprimer que par l’intermédiaire de son représentant en armure noire, lequel n’a guère été plus loquace sur le sujet :

« Trêve de faux semblants le Porg, cette fois vous n’êtes pas en mission de journalisme. Nous avons capté plusieurs signaux émanant de vos comptes Twitter et affirmant clairement votre soutien aux Jedi, voire prodiguant des conseils pour intégrer leur Ordre. Déontologiquement, c’est une honte ! Mon maître est ressorti de l’altercation livide ! Il avait pris 100 ans en quelques minutes à peine, avec des cernes comme ça, malmené qu’il a été !« 

Tandis que les enquêteurs sont toujours sur le coup, cette information capitale pourrait bien renverser le cours même de l’affaire Palpatine : rappelons que ce dernier avait déjà tenté de ranger l’opinion publique à ses côtés avec la précédente affaire du #BalanceTonJedi, qui avait sérieusement entaché l’image de marque prestigieuse de l’institution.

De son coté, Windu persiste et signe, répétant malgré les résultats des sondages bothans que « Pas encore… non toujours pas, il n’est pas encore le Sénat ! Et pourquoi pas Empereur tant qu’il y est ? »

J'ai un avis sur la question (via Facebook)

Actualités proches (ou pas, ça dépend)

Partager cette information

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *