Comment réussir votre entretien pour intégrer le Temple Jedi

Marrant ou pas marrant ?

Pour la énième année consécutive, très exactement, le Temple Jedi se retrouve encore une fois en tête des établissements les plus prestigieux de la Galaxie. Devant le flot permanent de candidats frappant à leur porte, les recruteurs du Temple ont tendance à se montrer de plus en plus élitistes. Certains candidats, notamment clones, n’hésitent pas à accourir en légions entières. Alors que la traditionnelle réputation d’exigence a encore de beaux jours devant elle, nous vous présentons nos conseils pour optimiser vos chances dans votre candidature.

Le tout premier critère concernera votre âge. Les recruteurs du Temple n’acceptent en général que des candidats de moins de 6 mois. Des exceptions existent, comme toujours, qui confirment la règle. Anakin Skywalker a ainsi intégré l’établissement à ses 9 ans, non sans la désapprobation marquée du Doyen : Maître Yoda. Le même Maître se serait adouci avec l’âge en enseignant en cours particuliers le propre fils de Skywalker, alors âgé de plus de 20 ans. Mais dans l’ensemble, ces exceptions restent rarissimes, ne comptez pas sur l’indulgence de l’Ordre pour en être, et tâchez donc de vous préparer le plus tôt possible ! D’aucun argueront que 6 mois, c’est vraiment jeune… certes ! Les Jedi vous répondront, dans la plus grande sérénité, qu’il en va de la tradition d’excellence du Temple. Quoiqu’il en soit, si vous êtes vraiment motivé, commencer dès le berceau à peaufiner votre candidature vous aidera à coup sûr à maximiser vos chances.

Pour ce qui est de vos compétences, le Temple s’avère très regardant sur maints domaines : il vous sera par exemple demandé une démonstration de vos talents de pilote. Sauf si vous avez la chance de tomber sur Maître Kenobi. Ce dernier, selon lequel « Le pilotage c’est bon pour les droïdes », déteste la discipline. Sinon, le Chevalier Jedi Anakin Skywalker nous prodigue quelques astuces : « S’entraîner à atterrir et a ressortir de hangars de croiseurs fédéraux peut s’avérer très formateur ! ».

Outre le pilotage, vos compétences en négociations seront mises à rude épreuve. Rappelez-vous à tout prix que, si encore une fois vous tombez sur Maître Kenobi, vous ne vendez pas de bâton de la mort ! L’activité rentre en effet en total désaccord avec l’éthique, relativement stricte, de l’Ordre Jedi. Nos conseils sur ce point particulier : vous allez rentrer chez vous et réfléchir à votre avenir.

Enfin, notons tout de suite que si vous avez une expérience antérieure en escrime, votre candidature pourrait s’en retrouver nettement avantagée. Le kendô marche aussi, de même que les arts martiaux en général, la gymnastique, ou encore le patin à glace, en témoigne encore une fois Maître Yoda. En revanche, si votre expertise vous a conduit au massacre entier d’un camp de Tuskens, ou pire, de jeunes novices Jedi, mieux vaut ne pas trop en dire. Jouez la carte de la franchise, mais faites attention à ce que vous dites, quand même…

Pour ce qui est de votre tenue, le code vestimentaire Jedi est sans appel : du bleu ou du vert pour vos accessoires. A moins que vous tombiez sur Maître Windu, dans ce cas là, risquer un violet peut potentiellement vous attirer ses faveurs. Quoiqu’il en soit, évitez à tout prix de porter du rouge, sous peine de saborder immédiatement et irrémédiablement vos ambitions. Si vous préférez ne pas prendre de risque, souvenez-vous que l’on préférera la sobriété de robes et de tuniques, aux nuances de marrons et de beiges. Au contraire, revêtir du noir, que ce soit en armure ou en pantalon taille haute, sera plutôt mal perçu. Les Jedi sont par ailleurs très pointilleux sur l’hygiène et la santé, et ont en horreur les interlocuteurs atteints de pneumonie, ou autre crises d’asthme. Laissez donc votre respirateur à la maison.

Pendant l’entretien, vos examinateurs ne manqueront pas de se pencher sur vos émotions. Souvenez-vous donc : ne ressentez ni peur, ni colère, ni haine, ni souffrance. Ces émotions, menant tout droit au Côté Obscur, entraîneraient un refus immédiat de la part de l’Ordre. On vous avait prévenu, l’initation pour devenir un Jedi est longue et délicate ! Et c’est une vie très dure, si tant est que vous y arriviez.

L’on vous fera également passer un test de midi-chloriens, le but étant bien entendu de viser le plus haut score possible. Soyons clair, il serait utopique d’espérer des scores supérieurs à 20.000. Maître Yoda lui-même n’a pas un taux aussi élevé. Mais n’économisez pas vos efforts pour autant !

Enfin, un dernier conseil pour la route, souvenez-vous : ressentez. Ne pensez pas. Fiez vous à votre instinct.

Que la Force soit avec vous ! Avec toutes ces armes en main, nul doute sur vos chances de succès, même si quelque part, au fond, nous avons un mauvais pressentiment.

J'ai un avis sur la question (via Facebook)

Actualités proches (ou pas, ça dépend)

Partager cette information

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.