Un soldat clone pète les plombs et abat son supérieur sans raison

Marrant ou pas marrant ?

C’est un drame qui secoue encore tout le 66ème bataillon clone. Hier après-midi, un soldat (dont le bataillon a demandé de garder le matricule secret) s’en serait pris sans raison à son commandant Jedi au cours d’une opération. Un de ses compagnons de chambre témoigne :

« Nous ne comprenons pas. Ils s’entendaient très bien. CC-XXXXX était toujours aimable, toujours serviable et volontaire dans les missions. Ça nous affecte beaucoup qu’il se soit retourné ainsi contre notre commandant Jedi. »

Le commandant de bataillon a accepté de nous énoncer la situation, approuvée par tous les clones témoins :

« Cela faisait des mois que nous traquions Loort Sascentsiss et nous le tenions enfin. Dans les conditions du moment, nous étions obligés de l’exécuter, notre commandant [Jedi, ndlr] l’a dit lui-même. J’ai donné l’ordre à mon soldat, et il a aussitôt pointé son blaster sur le Jedi. Comme ça, de sang-froid, comme si c’était un droïde. J’ai encore du mal à y croire. »

Une enquête est en cours, menée par l’Ordre Jedi. Le Maître Mace Windu a bien voulu nous déclarer quelques mots :

« Il est possible que ce soldat soit la pièce d’un complot plus vaste. Si tel est le cas, nous le découvrirons. »

Le cabinet de la Chancellerie n’a quant à lui pas donné suite à nos appels.

Cet acte demeure pourtant des plus inexplicables. Vengeance personnelle ? Accès de folie ? Malentendu ? La thèse d’un dysfonctionnement de l’émetteur du casque a été écartée après tests.

Le soldat a quant à lui été mis à pied et renvoyé sur Kamino.

J'ai un avis sur la question (via Facebook)

Actualités proches (ou pas, ça dépend)

Partager cette information

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.