L’Empire lance un service de fact-checking

Marrant ou pas marrant ?

Face à la propagande rebelle, l’Empire s’organise et lance son propre service de fact-checking. Reportage.

Alors que l’Empereur supervise lui-même un chantier de construction dans une région lointaine afin d’y apporter la prospérité aux peuples locaux, le service de communication de l’Empire a annoncé en grandes pompes la création d’une cellule de « fact checking », afin de lutter, je cite, contre « la propagande rebelle ».

Nous avons rencontré le colonel LaFaike Niouse, qui pilote l’unité depuis son récent lancement.

Le Porg : « Bonjour colonel, et merci pour votre accueil. Pouvez-vous présenter votre service à nos auditeurs ? »

Colonel Niouse : « Hé bien nous constituons fort humblement une petite unité de lutte contre la vile propagande rebelle, qui déforme à tel point la réalité que ça en devient une pathologie. Nous ne pouvons hélas que constater les ravages que cette vilénie peut avoir sur l’esprit des plus faibles, notamment les jeunes, et il est donc de notre devoir de rétablir la vérité à tout prix. Et là où les stormtroopers propagent la bonne parole avec les armes, car c’est hélas parfois nécessaire, mon unité le fait avec des mots, des arguments, des enquêtes. »

Le Porg : « Et pouvez-vous nous dire quels sont les dossiers les plus, disons, épineux, pour le moment ? »

Colonel Niouse : « Aucun dossier n’est épineux pour l’Empire, c’est une fausse affirmation qui vous fait passer sous le coup de l’article EG-41 alinéa 3 et qui vous expose à la chaise électronique. Bien entendu, s’agissant là d’un reportage, je peux passer l’éponge car l’alinéa 4 du même article stipule que je peux décider, seul, des sanctions à donner. »

Le Porg : « …… c’est très généreux de votre part, colonel. Donc …. comment dire …. pouvez-vous expliquer à nos auditeurs sur quels dossiers vos services sont actuellement en train de travailler ? Si cela ne vous dérange pas trop, évidemment, et dans la mesure où j’ai votre permission pour poser une telle question. »

Colonel Niouse : « C’est une question acceptable, évidemment ! Nous avons l’esprit ouvert dans l’Empire ! Hé bien, nous avons comme vous vous en doutez beaucoup de dossiers. Le plus ancien à ma disposition concerne la station de terraformation Etoile Noire – un nom poétique, n’est-ce pas ? – qui fut lâchement détruite par les rebelles. »

Le Porg : « Vous voulez parler de la station de combat Etoile de la M…. »

Colonel Niouse :  » LA STATION DE TERRAFORMATION ETOILE NOIRE, bordel ! Vous voulez y goûter, à cet article EG-41, ma parole ! Bon, revenons à nos banthas. Je disais : lors d’une vile attaque perfide et destructrice, un petit groupe de terroristes rebelles a entraîné la mort de plus d’un million de civils innocents, paisibles ouvriers occupés à terraformer la ceinture d’astéroides d’Alderaan. »

Le Porg : « La planète Alderaan, vous voulez dire ? »

Colonel Niouse : « Non, ça n’existe pas, la planète Alderaan. L’Etoile Noire n’a pas eu le temps de terraformer les planétoides et la vie n’a donc jamais pu se développer sur Alderaan au-delà de quelques colonies minières, hélas, mille fois hélas ! »

Le Porg : « Mais il y avait bien une princesse sur Alderaan, pourtant ? Elle fait même partie des rebelles, non ? »

Colonel Niouse : « Exactement, mais même une petite population habitant des astéroides a le droit d’avoir une royauté, l’Empire est très ouvert et très tolérant. En revanche, il est vrai que cette princesse a apparemment perdu la raison, et entraîné la destruction de son monde natal qui a été pulvérisé lorsque la station de terraformation a explosé. »

Le Porg : « On dit que cette …. station de terraformation …. possédait une sorte de superlaser très puissant, capable de détruire une planète. »

Colonel Niouse : « Propagande, là encore ! L’Etoile Noire possédait en effet un superlaser. Mais un superlaser de terraformation, c’est tout. »

Le Porg : « C’est tout de suite plus clair. Donc, si je résume : nous avons affaire à un groupe de terroristes anti-écologie, qui ont assassiné des ouvriers civils sans défense travaillant sur une station de terraformation et non pas une station de combat, c’est bien cela ? »

Colonel Niouse : « Voila, en gros c’est ça. De toute façon, leur propagande est bourrée d’incohérences, c’est même incroyable que des gens puissent gober leur histoire. »

Le Porg : « C’est-à-dire ? »

Colonel Niouse : « C’est très simple : les terroristes rebelles nous accusent d’avoir fabriqué une station de combat assez puissante pour détruire une planète, d’avoir détruit une planète pacifique nommée Alderaan, puis d’avoir perdu ladite station lors d’une escarmouche contre leurs chasseurs dans le système Yavin. Rien ne tient dans ce récit, tout est hallucinant et on cherche absolument à faire passer l’Empire pour un ramassis d’idiots ! »

Le Porg : « Comment cela ? »

Colonel Niouse : « Je vous le répète en langage clair car vous semblez avoir du mal : l’Empire aurait construit une station spatiale capable de détruire une planète, donc un engin d’une puissance de feu comme jamais la galaxie n’en avait vu avant, et nous aurions profité d’une telle puissance pour tirer sur une planète sans défense, qui ne représentait aucun danger pour l’Empire ? Pas très intelligent comme tactique, non ? Ensuite, la fameuse bataille de Yavin : pour protéger notre si précieux engin militaire nous n’aurions envoyé qu’une poignée de chasseurs TIE pour sa défense, si bien qu’une vingtaine de chasseurs rebelles – dont la moitié était constituée d’antiquités spatiales – aurait suffit pour la détruire. Et comment, selon leur fable ? En tirant une torpille dans un conduit, torpille vraiment douée pour les acrobaties puisqu’elle aurait pu se glisser jusqu’au réacteur principal, dont la destruction aurait entraîné la perte de toute la station ? Non, vraiment, j’ai connu mieux comme fausse information. »

Le Porg : « C’est vrai que dit comme ça … »

Colonel Niouse : « Vous voyez ? Et tout est du même tonneau, ils n’ont aucune imagination, aucune logique, rien ne tient dans leurs récits. Donc notre travail à nous, c’est de rectifier ces fausses informations, et dans la mesure du possible d’enquêter sur leur provenance. Nous avons un petit outil très pratique *** montre un petit assistant personnel *** qui nous permet d’envoyer les coordonnées du présumé terroriste directement dans le spatio-gps du Seigneur Vador, afin que ce dernier puisse lui rendre une petite visite. De courtoisie, bien sûr. »

Le Porg : « Wow, le Seigneur Vador, carrément ! Le père de Luke Skywalker ! C’est vraiment – »

Colonel Niouse (claque des doigts, 2 stormtroopers s’avancent) : « Bon j’ai été sympa mais là vous abusez. En vertu de l’article EG-41 alinéa 3, vous êtes en état d’arrestation. Gardes, emmenez-le dans la salle d’interrogatoire, je sens qu’on a trouvé de quoi s’occuper pour le reste de la journée. »

 

Cet article est dédié à Kir Kanos, vaillant animateur de la conférence HoloNet à Cusset 2019.

J'ai un avis sur la question (via Facebook)

Actualités proches (ou pas, ça dépend)

Partager cette information

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.