Dark Vador demande à récupérer la garde de son enfant

Marrant ou pas marrant ?

Dark Vador, le plus célèbre et l’un des Seigneurs Sith les plus craints, a annoncé hier sur son compte Pioutter officiel avoir lancé une pétition pour récupérer la garde de son fils, Luke, qui vit pour le moment chez son oncle et sa tante. Le père explique sa décision sans secret :

« Je suis désolé, je suis vivant donc il est normal que ce soit à moi que revienne la garde de mon fils. Je ne l’ai jamais vu. Cette décision a été faite sans m’avoir consulté, ni même sans l’accord de la mère ! En plus ceux qui l’élèvent ne sont même pas de notre famille. Devant la loi, ça ne passe pas. »

Certaines associations se sont levées contre cette décision, prétextant qu’un individu comme lui serait le plus mauvais exemple pour élever un enfant sain d’esprit. Conscient de ces mouvements protestataires, Dark Vador se défend :

« Je suis un père responsable. On dit même qu’un vieux type louche le guette souvent ; quel genre de parents responsables laisseraient leurs enfants à la merci de vieux fous ? Si jamais je tombe sur cet hurluberlu, il a intérêt à disparaître vite fait. »

L’Empereur Palpatine, d’abord circonspect à ce que son apprenti devienne un père idéal, a aussitôt reconnu le potentiel de Vador et le soutien dans sa démarche :

« Son fils serait un véritable prodige, un peu de sang frais dans notre cercle qui ne fera pas de mal. »

La pétition a obtenu, à l’heure actuelle, près de dix mille signatures. Vador se montre confiant :

« Ça va marcher, j’en mets une main à couper. On dirait pas comme ça, mais je suis un homme tendre. C’est vrai que je n’ai pas beaucoup d’expérience en paternité, mais bon, c’est pas comme si j’en avais plusieurs non plus. »

La rédaction du Porg Enchaîné souhaite en tout cas de promptes et heureuses retrouvailles de cette petite famille.

J'ai un avis sur la question (via Facebook)

Actualités proches (ou pas, ça dépend)

Partager cette information

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *