Obsolescence programmée et sabre laser: le ras-le-bol des partisans du Côté Obscur

Marrant ou pas marrant ?

A l’heure ou la polémique enfle au sujet de la fiabilité des armes en combat, c’est en la personne de Kylo Ren que les partisans du Côté Obscur de la Force ont haussé le ton. Ces derniers seraient tout bonnement excédés par l’obsolescence programmée qui frapperait les armes qu’ils brandissent.

Déjà à l’époque du blocus de Naboo, le Seigneur Maul s’était plaint de son double sabre sectionné en plein combat contre Obi-Wan Kenobi : « Vous pensez vraiment qu’après avoir vaincu son maître, Obi-Wan m’aurait résisté avec une arme digne de ce nom ? Et je ne parle même pas des petits malins qui me sortent des « tel sabre, tel maître », ou autres plaisanteries douteuses. Alors oui, c’est bien beau de me faire une lame en plus de l’autre côté, mais si c’est au détriment de la qualité de l’arme, non merci ! »

Dans un registre globalement lié, Kylo Ren dénonce ainsi une « stratégie marketing honteuse » de la part des fabricants, qui consisterait à parer les armes du Coté Obscur de gadgets très attrayants pour mieux masquer leurs ratés :

« Dès que j’allume mon sabre soi-disant dernier cri, tout le monde voit à quel point la lame crépite d’instabilité ! Alors la garde, c’est bien joli, mais à quoi ça me sert si mon sabre s’éteint dès qu’une pilleuse d’épave le plonge dans la neige ?»

Double lame, poignée incurvée, garde laser, autant de points montrés du doigt par les utilisateurs, qui ne manquent d’ailleurs pas de rappeler l’insoutenable inégalité engendrée vis-à-vis de leurs adversaires Jedi :

« Comment voulez-vous qu’on conquière la galaxie si on ne peut pas faire confiance à nos outils les plus incontournables ? Pourquoi croyez vous que l’Empereur se soit finalement rabattu sur ses éclairs de Force ? Pourquoi pensez-vous que Vador a mis à sac le temple en gardant son sabre de Jedi ? »

Et quel sabre me direz-vous ! En effet l’arme en question, aujourd’hui légendaire, marchait toujours à la perfection près de 60 ans après sa construction ! Et au passage, non sans avoir subi une perte sur un planète gazeuse sans fond, d’où on ignore toujours comment on l’a récupéré.

La deuxième moitié du Suprême Leader Snoke nous confie : « Je ne suis pas inquiet. Certes ce sabre a été brisé en deux suite aux chamailleries de Kylo et Rey, mais étant donné ce qu’il a déjà traversé, je n’ai nul doute quant à sa restauration prochaine ; en tout cas je suis plus confiant que pour la mienne. Au pire, la lame brisée sera reforgée… Attendez, je m’égare… »

Côté Jedi, les adeptes du Temple ont en effet, rappelons-le, une affinité plus prononcée pour des armes de manufactures simple mais robustes. Maître Yoda témoigne : « Pas loupé ça n’a. Maître Windu, par exemple prenez. Notre ami, avec sa lame violette, vers le rouge tirant, dans l’originalité a voulu faire. Grand mal lui en a pris : le résultat dans son duel avec Sidious, constatez ».

De leur côté, les fabricants répliquent aux détracteurs Sith et consorts, mettant en cause une utilisation maladroite et imprudente de leurs produits. Ce n’est pas sans une certaine ironie que Jeve Stobs, grand nom du high tech galactique, nous explique : « Nous avons beau créer le summum de l’innovation et de la qualité en termes de technologie de pointe, nous ne pouvons garantir ces bijoux de savoir-faire contre la mauvaise utilisation de clients un poil trop téméraires ! Nous faisons des sabre-laser, pas des miracles ! »

L’homme d’affaires galactiquement renommé soutient, non sans une pointe de sarcasme que les utilisateurs sont tout aussi susceptibles de se mutiler en combat que de casser leurs armes : « ce Kylo Ren, étant donnés les antécédents familiaux, j’en mettrais ma main à couper qu’il y laissera un membre, tôt ou tard. Je vous rappelle au passage que son grand père a réussi l’exploit de perdre 3 membres d’un coup, alors qu’il maniait encore une arme Jedi ! Mais regardez-donc : même leurs stations spatiales destructrices de planètes, ils ne sont pas fichus d’en prendre soin plus d’un épisode ! Quand je vous dis que nous n’y sommes pour rien… »

Malgré des arguments très justes, l’heure est effectivement à la défiance, après plusieurs incidents en plein combat où les armes Sith dernier cri peinent à rivaliser avec leurs sœurs Jedi simples mais fiables. Avec le soutien de ses camarades, Kylo Ren persiste et signe : « Nous nous battrons jusqu’au bout pour que cette tyrannie commerciale cesse ! Nous ne sommes pas des vaches à lait bleu ! Même si je me doute bien qu’il va encore y avoir un couac dans Star Wars IX avec mon sabre et qu’à tous les coups, ça va me coûter un bras ! »

J'ai un avis sur la question (via Facebook)

Actualités proches (ou pas, ça dépend)

Partager cette information

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.