Le véritable nouvel espoir : l’incompétence impériale

officier impérial en pleine réflexion
Marrant ou pas marrant ?

Gérer un empire de plusieurs milliers de planètes, défendu par une armée de plusieurs milliards de soldats qui ne savent pas tirer, ce n’est pas tous les jours facile. J’ai décidé de commencer une série d’articles relatant les exploits de ces héros anonymes, ces petites mains impériales qui ont tant œuvré à la victoire rebelle, à leur insu (et pourtant, c’était pas gagné). Aujourd’hui ; le capitaine Ameckel Crest-Un.

Le vaisseau de la princesse Leia, le Tantive IV vient d’être capturé par le vil Dark Vador. Pendant que les troupes impériales fouillent le vaisseau à la recherche des plans volés de l’Etoile de la Mort, un officier impérial perspicace, le capitaine Ameckel CrestUn détecte l’éjection d’une capsule de sauvetage. Il est reçu par Vador pour faire son rapport.

Dark Vador : On m’informe que vous avez aperçu une capsule de sauvetage qui s’est éjectée durant la capture du vaisseau.

Capitaine CrestUn : En effet seigneur Vador, quelques minutes après la bataille, boum, je regarde par le hublot (coup de bol hein parce que d’habitude, j’ai plutôt le nez sur mon smartphone) et qu’est-ce que j’aperçois pas ? Une capsule de sauvetage qui s’éjecte durant la capture du vaisseau.

Dark Vador : Et naturellement, vous l’avez détruite.

Capitaine CrestUn : Ben non, il n’y avait pas de forme de vie à bord. Moi j’applique la procédure, on me dit « tu tires que s’il y a une forme de vie dans les vaisseaux sinon c’est gâcher » alors je tire que s’il y a une forme de vie dans les vaisseaux.

Dark Vador : Dites, vous savez ce qu’on est venus faire ici ? Vous savez pourquoi on s’est cassés le cul à capturer le vaisseau intact au lieu de l’atomiser ?

Capitaine CrestUn : Euh… pfff… j’sais pas trop, moi vous savez, la stratégie militaire, c’est pas mon truc.

Dark Vador : Bon, ben je sens que ça va être fatiguant, moi… Alors bon, capitaine euh.. comment déjà ? Non, laissez je m’en fous. Voilà, en fait il y a quelques heures des rebelles ont dérobé les plans de l’Etoile de la Mort…

Capitaine Tolsa : Pardon, l’Etoile… ?

Dark Vador : …de la Mort, la grosse boule qui tire des lasers verts sur les planètes.

Capitaine CrestUn : Aaaah oui. Pas terrible comme nom. « De la Mort qui tue » ça fait un peu… C’est vous qui avez eu l’idée ?

Dark Vador : Non, s’il vous plaît, restons concentrés. Je vous disais que nous sommes venus récupérer les plans de l’Etoile de la Mort parce que des rebelles nous les ont volés. Bon. Et ces plans ils étaient dans le vaisseau qu’on vient de capturer. Vous y êtes ?

Capitaine CrestUn : Euh… plans, Etoile de la Mort, vaisseau capturé. C’est chaud mais ça va.

Dark Vador : Bien. Ces plans, les rebelles ils les veulent pour eux et je me disais peut-être, simple hypothèse, qu’ils auraient pu les planquer dans une capsule et l’éjecter avant qu’on les choppe. Pour pas qu’on les récupère.

Capitaine CrestUn : Ah ouais, pas con. Mais non en fait puisqu’il n’y avait pas de forme de vie à bord de la capsule. C’est Raymond qui s’occupait du scanner et il m’a dit « il n’y a pas de forme de vie à bord de la capsule ». Donc procédure, je tire pas.

Dark Vador : Mmmmh… Attendez un instant. Tenez ça c’est quoi là ?

Capitaine CrestUn : Un droide.

Dark Vador : Et ça fait quoi un droide ?

Capitaine CrestUn : Ben ça bouge, ça parle, ça enregistre des trucs.

Dark Vador : Mais c’est pas vivant. Vous voyez où je veux en venir ?

Capitaine CrestUn : Parce qu’il y avait un truc à comprendre ?

Dark Vador : (…) Et si les rebelles avaient planqué les plans dans un droide, planqué le droide dans une capsule de sauvetage et éjecté la capsule ? Qu’est-ce que vous dites de ça ?

Capitaine CrestUn : Et du coup, plus de plans. Mais c’est pas bien grave.

Dark Vador : Ben quand même !

Capitaine CrestUn : Et oui mais ces plans, on a les doubles, non ? Comme ça si on en a besoin, ben on va chercher les doubles et voilà. Quand les rebelles vont s’apercevoir qu’ils nous les ont volés pour rien, ils vont être dégoutés.

Dark Vador : (…) Au début, franchement… je peux vous parler franchement, ça vous dérange pas ? Au début, j’avais prévu de vous étrangler, là comme ça. Non parce que là vous nous avez bien mis dans la merde quand même en laissant s’enfuir cette capsule. Si si, discutez pas, vous nous avez mis dans la merde, à un point que vous n’imaginez même pas. Mais là, je sais pas pourquoi, j’ai plus envie. Il y a comme un truc dans votre regard, je sais pas, j’aurais l’impression d’étrangler un petit lapin.

Capitaine CrestUn : Bon, je peux y aller du coup ?

Dark Vador : Encore une chose. Vous vouliez pas tirer sur la capsule parce qu’il n’y avait pas de vie à bord d’après le scanner de Raymond.

Capitaine CrestUn : Et ouais. Procédure.

Dark Vador : Soit. Vous connaissez le rayon tracteur ?

Capitaine CrestUn : Rayon tracteur, rayon tracteur… Ca me dit quelque chose… C’est pas juste après le rayon tondeuses ?

Dark Vador : NON ! Le rayon tracteur c’est le truc qu’on utilise pour arraisonner un vaisseau !

Capitaine CrestUn : « Arraisonner » un vaisseau ? On dit pas « assaisonner » ? Mais du coup ça veut rien dire. Vous êtes sûr que ça va ?

Dark Vador : Euh pardon, c’est moi, non, c’est moi, c’est ma faute, j’étais pas concentré. Capturer. Un rayon tracteur ça sert à capturer un vaisseau.

Capitaine CrestUn : Ben je sais pas moi, je suis responsable des turbolasers, le reste je connais pas. Et Raymond m’a dit : « il n’y a pas… »

Dark Vador : … de forme de vie dans la capsule. Procédure, on tire pas, je sais. Mais vous auriez pu peut-être l’arraiso… la capturer cette capsule ? Non ?

Capitaine CrestUn : Mmmh… avec un rayon tracteur ?

Dark Vador : Oui, c’est ça !

Capitaine CrestUn : Mais pourquoi faire, puisqu’on a les doubles des plans ?

Dark Vador : Euh, comment dire… Ca fait longtemps que vous êtes capitaine dans l’armée impériale ?

Capitaine CrestUn : Avant j’étais stormtrooper mais j’ai eu du galon. Mauvais résultats en tir sur cible.

Dark Vador : Ah, vous voulez dire encore plus mauvais que les autres ?

Capitaine CrestUn : Ah ouais, les plus mauvais résultats de toute la compagnie. Pourtant je m’appliquais et tout hein, mais pas moyen de toucher une cible. Du coup ils m’ont mis capitaine. Comme ça j’ai pas besoin de tirer sur des trucs moi-même. Il suffit que je dise aux gars « tirez sur un truc » et les gars ils tirent dessus. Bon en général ils le loupent mais au moins c’est pas ma faute.

Dark Vador : Oui enfin là en l’occurrence, vous avez dit « tirez pas sur la capsule », et c’est bien le problème.

Capitaine CrestUn : Parce que Raymond il a dit qu’il y avait pas de form… Arrrrgggll !!!

Dark Vador : Ah pardon, ça m’a échappé. Il faut plus me dire ça maintenant. La procédure, Raymond, tout ça, faut arrêter, ça va mal se terminer.

Capitaine CrestUn : Humff… humff… et ben, humff… je sais pas ce qui s’est passé, humff… j’ai eu comme un malaise, j’arrivais plus à respirer. Humff… C’est parce que je fais de l’asthme. Humff… Ben tiens un peu comme vous maintenant que j’y pense. C’est marrant. Bon c’est pas tout ça mais humff… j’ai du taf moi. Ils m’ont mis à la coordination des recherches pour les plans. Je vois pas trop l’intérêt mais bon, c’est les ordres. Vous savez ce que c’est.

Dark Vador : Non, je sais pas, les ordres, moi je les donne d’habitude, mais là je sais pas, je suis fatigué tout d’un coup… fatigué…

La suite appartient à l’Histoire.

J'ai un avis sur la question (via Facebook)

Actualités proches (ou pas, ça dépend)

Partager cette information

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *