Hoth, dès le départ c’était pas gagné

Carlist rieekan en pleine réfléxion stratégique
Marrant ou pas marrant ?

Mener une rébellion contre l’Empire galactique n’est pas une sinécure. Les films nous montrent les actes héroïques, les morceaux de bravoure, les Jedi tout puissants et les pilotes qui réussissent tout. Bref, on ne nous montre que ce qu’on veut bien nous montrer. La réalité est pourtant parfois plus terre-à-terre. C’est ce que nous vous proposons de découvrir dans cette série d’articles. Aujourd’hui : Hoth, dès le départ c’était pas gagné.

L’état major rebelle de la base Echo se réunit juste après avoir découvert que l’Empire les avait probablement localisés à l’aide d’un droïde-sonde. Le général Rieekan doit préparer la bataille et l’évacuation de la base.

Général Rieekan : Messieurs, princesse Leïa, vous êtes maintenant au courant, l’Empire vient de nous localiser, il faut évacuer. Notre bouclier planétaire empêche tout bombardement orbital, ils vont devoir attaquer au sol. Des suggestions ?

Général McQuarrie : Il est à peu près acquis que l’Empire attaquera avec des quadripodes. Nous pourrions faire décoller notre escadron de X-Wings pour les abattre avec des torpilles à protons. Ces blindés sont lents et peu maniables. De plus ils sont seulement armés à l’avant. En les prenant par le flanc…

Général Rieekan : Hop, je vous arrête tout de suite général McQuarrie, ça me gêne un peu d’utiliser des torpilles à protons sur des quadripodes. Quand on sait qu’une seule peut détruire une Etoile de la Mort, je trouve que ça fait un peu mesquin. Une autre idée ?

Général McQuarrie : Euh… ben… oui… mais alors et ben, on fait décoller les X-Wings et on les marave à grands coups de laser, ce sera mieux que rien… On a déjà montré sur Scarif que les X-Wings peuvent être très efficaces contre…

Colonel Webb : Ah non, pas possible.

Général McQuarrie : Euh… et pourquoi ?

Colonel Webb : Fait trop froid, les X-Wings ça aime pas le froid.

Général McQuarrie : Quoi ? Et c’est maintenant que vous me le dites ? Mais qu’est-ce qu’on fout sur cette planète de merde ? Vous voulez dire qu’on se pèle les miches depuis trois ans sur ce caillou gelé où on peut pas utiliser le SEUL avantage qu’on a sur l’Empire ? Vous vous foutez de ma gueule ? Qui a eu cette idée à la con de venir ici ?

Général Rieekan : C’est moi, l’Empire n’imaginera jamais qu’on est assez débiles pour venir s’installer sur une planète pourrie comme ça, du coup ils penseront pas à nous chercher ic… euh… hum… bon changeons de sujet, comment on s’y prend face aux quadripodes ? Commandant Skywalker ?

Luke : J’avais pensé utiliser les Y-Wings mais finalement non.

Général McQuarrie : Ca avait l’air pas mal, ils supportent le froid eux, non ?

Luke : Ouais, mais ils sont trop gros.

Général McQuarrie : Comment ça trop gros ?

Luke : Ben on peut pas passer entre les jambes des quadripodes avec. On pourra pas avoir la classe en pilotant. Déjà qu’on se tape ces combinaisons orange à la con… Non, moi si je peux pas avoir la classe en pilotant, j’y vais pas.

Général McQuarrie : (…)

Général Rieekan : Il a raison, général McQuarrie. Déjà qu’on passe pour des buses d’être venus sur cette planète, on va pas en plus attaquer avec ces fers à repasser de Y-Wings, on passerait carrément pour des branques. Non, je sais, on va utiliser des remorqueurs et tirer sur les quadripodes avec des câbles.

Général McQuarrie : Quoi ? Vous allez utiliser des remorqueurs qui ont des lasers de merde alors qu’on a des chasseurs stell…

Général Rieekan : Oui mais je l’ai dit, on leur tire dessus avec des câbles, pas avec des lasers. Je me demande si vous suivez général McQuarrie… Passons à l’infanterie. Commandant Skywalker, je me suis laissé dire que vous aviez découvert une faiblesse sous les quadripodes ? Pouvez-vous nous en dire plus ?

Luke : Non. Je préfère garder l’effet de surprise et accomplir un acte héroïque tout seul, genre retournement de situation improbable. Désolé. Et puis si tout le monde se met à faire des actes héroïques, moi je sers plus à rien.

Commandant Rey : Ouha l’aut’ hé… Allez quoi commandant, faites pas votre pute…

Luke : …Pfff, bon ok. Il y a une trappe sous le ventre, regardez je vous fais un dessin : là. On court sous l’engin, on lance un grappin, on ouvre la trappe à coup de laser et on y balance un détonateur thermique. Boum, réaction en chaîne, plus de quadripode. Pas dégueu hein ?

Commandant Rey : Ah ouais mais non. Y’a eu choucroute à midi au réfectoire, les gars y vont pas pouvoir courir comme ça. Quant à se balancer au bout d’un grappin, pfff… là faut pas trop en demander.

Général McQuarrie : Hein ? Mais c’est pas vrai ! Pour une fois on avait une vraie bonne idée et on peut pas parce qu’il y a eu choucroute à la cantoche ?

Commandant Rey : Oui, choucroute de Bantha, vous en avez pas eu ? En plus j’en ai repris deux fois, du coup je suis ballonné. Si je dois me balancer au bout d’un grappin comme ça, moi je vais rendre, je me connais. Et les gars ça va être pareil. Non, le mieux c’est qu’on reste dans les tranchées sans bouger.

Général McQuarrie : Mais on va se faire massacrer ! Notre seul avantage c’est la mobilité et…

Général Rieekan : Alors c’est entendu, l’infanterie dans les tranchées et les remorqueurs contre les quadripodes. Commandant Skywalker, comment allez-vous vous y prendre ?

Luke : Attaque de type Delta.

Général Rieekan : Ah…euh… et c’est bien ça ? Ca consiste en quoi ?

Luke : On attaque les quadripodes de face juste à hauteur de leurs canons. Ils s’y attendront pas.

Général McQuarrie : … Mais…

Général Rieekan : Ca me paraît parfait, allez-y Skywalker, préparez votre escadron. Bon maintenant il faut régler les détails de l’évacuation. On a eu des infos : l’escadron de la Mort est après nous, c’est l’escadron personnel du seigneur Vador. Cinq destroyers stellaires et l’Executor.

Général McQuarrie : C’est tout ? Six vaisseaux ? Ils pourront jamais boucler toute la planète avec seulement six destroyers ! C’est inespéré ! On n’a qu’à attendre de voir de quel côté ils arrivent et foncer de l’autre côté de la planète avec les transports, on dégage ni vu ni connu. Je file prévenir les équipa…

Général Rieekan : Attendez général McQuarrie, avec ce plan du coup on n’utilise pas le canon à ions, c’est quand même dommage. C’est qu’il nous a coûté une blinde ce truc. Non, ce qu’on va plutôt faire c’est foncer droit sur les destroyers à fond les ballons avec nos transports et faire tirer le canon à ions.

Général McQuarrie : Mais c’est complètement con !

Général Rieekan : Justement, c’est là que c’est génial ! Déjà qu’ils s’attendent pas à ce qu’on les attaque de face avec des remorqueurs, jamais ils se diront qu’on va leur foncer droit dessus avec des vaisseaux désarmés ! Brillant.

Général McQuarrie : (…) Est-ce qu’on peut au moins tous les lancer en même temps pour qu’on en ait deux ou trois qui aient une chance de passer…

Général Rieekan : Je préfère qu’on les envoie un par un, l’effet sera plus dramatique. Princesse Leïa, allez briefer les pilotes s’il vous plaît.

Leïa : Je peux pas faire ça général, ils vont me lyncher les gars si je leur dis ça.

Général Rieekan : Vous n’avez qu’à leur parler du canon à ions. Personne ne sait ce que c’est qu’un ion, ça leur clouera le bec et ils oseront pas la ramener. Bon, je crois qu’on est pas mal là. Allez, tous à vos postes !

La suite appartient à l’Histoire.

 

J'ai un avis sur la question (via Facebook)

Actualités proches (ou pas, ça dépend)

Partager cette information

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.